[Test] The Last Of Us Part II : La spirale de la haine

Sortie depuis le 19 juin, le deuxième volet de The Last Of Us voit enfin le jour. Cela fait sept ans que les joueurs attendent sa suite pour poursuivre l’aventure de Joël et d’Ellie. Depuis son annonce en 2016, The Last Of Part II a fait frémir les fans et cette patience est enfin arrivée à son terme depuis quelque jour. Un énorme remerciement de Playstation France pour l’opportunité du test.

Cinq ans après leur voyage périlleux à travers une Amérique ravagée par une pandémie, Ellie et Joël ont trouvé refuge à Jackson, dans le Wyoming chez Tommy, le frère de Joël. Vivre dans une communauté florissante de survivants leur a permis de connaître la paix et la stabilité en dépit de la menace constante des infectés et des survivants désespérés. Lorsqu’un événement violent trouble cette paix, Ellie se lance dans une quête de justice pour enfin tourner la page. Alors qu’elle pourchasse un à un les responsables, elle doit affronter les répercussions physiques et émotionnelles de ses actions.

Après Uncharted Lost Legacy en 2017, Naughty Dog nous revient cette fois avec le prometteur The Last Of Us Part II. Durant l’époque de la Playstation 3 et à sa sortie en 2013, le premier volet avait marqué une grande communauté de joueurs et s’est vendue à plus de 20 millions d’exemplaires. Le jeu mélange action-aventure et survie ayant comme thème principal un univers post-apocalyptique après une pandémie.
Naughty Dog a passé beaucoup de temps à penser à faire une suite à The Last of Us. C’était définitivement un jeu réussi, mais le développeur dit qu’ils ont suffisamment de liberté créative pour qu’ils ne commencent pas à développer The Last of Us Part II jusqu’à ce qu’ils trouvent un « noyau émotionnel » aussi fort que la première partie. Il est essentiel de ressentir l’impact de l’histoire de The Last of Us qui se repose sur le cœur émotionnel dans la relation fragile entre Ellie et Joël. Le joueur découvre comment leur relation a évolué depuis la première partie. The Last Of Us portait sur l’amour inconditionnel qu’un parent ressent pour son enfant, la deuxième partie se concentre sur la question :

Que feriez-vous si l’un de vos proches était victime d’un acte cruel et violent ? Pourriez-vous facilement basculer dans un état d’esprit de vengeance ? Jusqu’où iriez vous pour punir les responsables ? Si vous y arriviez, à quel point cela vous changerait ? Seriez vous la même personne ?

Avec The Last Of Us Part II, nous avons voulu créer une expérience qui explores ces questions difficiles, la part d’obscurité de la nature humaine, et les cycles de violence que nous retrouvons quotidiennement dans le monde qui nous entoure. Le résultat est un jeu conçu par des centaines de développeurs, qui ont cherché à se surpasser pour créer quelque chose de plus qu’un simple outil de divertissement. c’est un jeu dont nous sommes incroyablement fiers, et nous espérons qu’il vous captivera et vous poussera à remettre en cause vos propres notions de justice et d’empathie.

De la part de toute l’équipe de Naughty Dog, nous vous remercions d’entreprendre ce voyage avec nous.

Neil Druckmann, Directeur de The Last Of Us et Vice président de Naughty Dog

Note venant de l’édition collector.

La violence et ses conséquences sont un fait important qui se reproduit en effet à la fois dans le gameplay et dans le récit, avec lequel les deux éléments du jeu forment à nouveau un tout, au même degré que dans la partie précédente, s’entrelacent et se renforcent de manière transparente. Bien qu’à première vue, peu semble avoir changé en ce qui concerne le style et la manière de jouer: «The Last of Us a reçu pas mal de commentaires sur son gameplay et bien qu’on y soit complètement captivé

La plus grande amélioration concerne le domaine de l’IA. Les ennemis sont devenus beaucoup plus intelligents et travaillent ensemble pour vous traquer. Vous devriez maintenant réfléchir beaucoup plus à la meilleure façon d’éliminer vos adversaires et, si possible, sans alarmer les autres ennemis. Les zones sont également beaucoup plus grandes que dans la première partie et plus de différences de hauteur ont été incorporées. Vous devriez également considérer les ennemis qui peuvent être à un étage, mais courez ou sautez sur vous si vous faites trop de bruit. Le gameplay n’est pas négligé, mais au contraire a été perfectionné à tous points de vue.

Des éléments de confrontation ont reçu une couche supplémentaire. Tout d’abord, il y a un mouvement d’évitement, une esquive pratique qui vous permet de vous échapper plus facilement si vous vous retrouvez inopinément dans une bagarre. S’échapper ou ramper seront de bons éléments pour la furtivité.

The Last of Us Part II vous permet de faire face à des sentiments qui ne peuvent être transmis dans aucune autre forme de divertissement. Vous passez de l’amour à la haine et vice-versa, et vous allez même vous sentir coupable ! Les émotions sont sans précédent dans un jeu ou tout autre divertissement. Jamais auparavant la direction et le scénario n’ont été pris au sérieux et il y a autant de d’alchimie tactile entre les personnages que dans The Last of Us Part II. Mais pas de telle manière que Naughty Dog oublie qu’il s’agit d’un jeu. Non, il est toujours garanti que vous participez réellement à ce qui se passe, de manière très intelligente. Il y a eu des moments où on a du mal à appuyer sur certains boutons à cause de la charge émotionnelle durant des moments intensifs. Mais il ne peut pas être le cas que vous êtes continuellement fasciné par The Last of Us Part II. N’y a-t-il pas eu des moments où l’attention s’est détendue ? Cela reste un jeu avec beaucoup d’accent sur un gameplay furtif et sournois.

Le jeu vous prend par la gorge sans pitié dès les premières secondes et serre encore plus fort pendant la durée du match. Il n’y a peu de moments ennuyeux. C’est une optimisation haut de gamme, avec tout le contenu soigneusement choisi pour offrir l’expérience émotionnelle la plus épique jamais vue auparavant.

The Last of Us Part II est une œuvre d’art qui évoque des émotions positives et négatives. Cependant le jeu partage énormément la communauté du au choix scénaristique pour cette deuxième partie. Beaucoup de choses seront dit sur ce jeu, de nombreuses opinions circulent. Cependant, c’est une expérience auquel tout joueur (et surtout ceux qui ont fait la première partie) doit tenter cette nouvelle aventure. L’essentiel est que quiconque a ressenti quelque chose en jouant à The Last of Us devrait s’attendre à doubler d’émotions sur The Last of Us Part II. Toutefois il semblerai qu’il n’y ait jamais eu autant de réflexion sur un jeu que sur The Last of Us Part II. Non seulement, il devrait réussir et dépasser son illustre prédécesseur, mais pour autant en tirer le maximum d’émotions des joueurs. Cette deuxième partie amène une narration à un nouveau niveau et est simplement une étape importante dans l’histoire du jeu vidéo.