[Test] Anthem

Depuis quelques jours que le fameux Anthem. En voici un topo de ce que j’ai testé. Je remercie Warning Up et EA pour l’opportunité du jeu. Le support joué est sur PS4.

Les bons jeux ont un moment clé, un moment magique qui attire les joueurs comme un hameçon. Aussi, « Anthem », le nouveau jeu d’action du célèbre studio Bioware, a un tel moment. Les joueurs mettent un costume de combat futuriste. Puis ils sautent d’une plate-forme élevée dans une jungle dense, enflamment le jetpack et filent à travers le fourré, comme Iron Man l’a déjà fait. Seulement, il a l’air mieux ici et se sent mieux qu’au cinéma.

« Anthem » joue dans un monde dangereux plein de secrets, dont certains sont vraiment mystérieux, d’autres assez mal expliqués. La civilisation humaine sur cette planète étrange n’est évidemment pas la première, car tout tourne autour de ruines et de forces mystérieuses qui fonctionnent encore. Des paysages dramatiques pleins de falaises, de grottes et de cascades attendent les explorateurs. Les joueurs volent à travers le désert et font des missions. Presque toujours suit un court trajet et un petit casse-tête de la lutte contre les grandes équipes adverses. Qui joue seul, éprouve de longs combats avec des monstres difficiles. Deux à quatre joueurs au total peuvent combiner leurs pouvoirs et ensuite réussir.

Initialement, « Anthem » est source de confusion. Il existe quatre variantes de combinaisons de combat, qui sont différentes et équipées. Voler en costume est agréable, mais requiert des compétences et de la pratique. Les combinaisons surchauffent rapidement, raison pour laquelle les compagnons doivent se refroidir ou atterrir régulièrement.

Les combats au cœur des missions sont faciles à contrôler pour les vétérans de l’action. Cependant, la pratique exige une utilisation correcte des poignées, une coordination avec les coéquipiers et un jeu de position en trois dimensions.

« Anthem » a une histoire, mais elle est racontée entre les missions. Ici, les joueurs peuvent se promener seuls et parler aux habitants du monde. C’est joli, mais assez mince. Contrairement à l’immense monde du jeu, la forteresse de la patrie est déprimamment petite et décevamment vide. Les dialogues approfondis avec des personnages éblouissants constituaient autrefois la particularité du studio de développement Bioware. L’héritage semble cependant perdu.

Ou y a-t-il plus? « Anthem » appartient à la nouvelle classe de jeux qui se développe et évolue avec le nouveau contenu d’Internet. Donc, cela pourrait raconter des histoires encore meilleures. Pour commencer, ce n’est rien de plus et rien de moins qu’un voyage d’action capricieux dans la jungle – de préférence avec des amis.

On en dit déjà beaucoup. « Anthem » est un jeu en ligne. il a besoin de joueurs à mi-parcours et de joueurs qui peuvent jouer en toute confiance avec des inconnus en ligne et faire des affaires. Et comme la plupart des jeux en ligne, il n’y a pratiquement pas de fin. Comme une carotte sur un hameçon, la prochaine petite récompense pend constamment devant le nez du joueur. La maîtrise de soi et les compétences sociales doivent être apportées par les aventuriers. Si vous pouvez déjà le faire, vous ne serez probablement pas submergé par l’histoire parfois sombre. Combattre des extraterrestres sur un autre monde ne fait jamais très peur.