[Compte Rendu] Paris Games Week 2019

Comme tous les ans, je reviens à Paris Games Week. Cela fait depuis l’ouverture en 2010 que je vais à ce salon parisien. Cette année encore, le badge presse m’a été encore accorder. Je remercie le service presse de m’avoir accrédité. Mes followers pouvaient me suivre sous le hashtag #VRT20PGW.

Pour cette année, je n’avais pas vraiment eu d’objectif en particulier. Je voulais revoir Hideo Kojima, accompagné de Yoji Shinkawa afin qu’ils nous présente leur Death Stranding.
On m’avait aussi accordé une interview avec Keisuke Kikuchi, producteur de Fairy Tail. Hormis ces objectifs, je voulais prendre du bon temps pour m’amuser et profiter du salon. J’avais pu tester certains jeux présents à Gamescom dans Paris Games Week. En me baladant, j’ai pu revoir énormément de personnes sur place que ce soit visiteur, blogueur, hôtes d’accueil de stands et des Community Manager.

Un aperçu des environs du salon.

Mon premier jour commençait déjà avec la soirée presse. J’étais invité découvrir le stand de Fnac proposant énormément de produit Dell Alienware,Acer Predator, Millenium, Lenovo. Il est intéressant de constater que Fnac a misé gros pour cette année. Le stand avait énormément d’invités comme des gros youtubeurs, notamment Gotaga.

Chez Nintendo, on pouvait voir à l’œuvre le portage Overwatch sur Switch. Certains de mes amis ont pu tester le jeu et ont vu que c’était assez fidèle. Énormément de compétitions avec Mario Kart 8, Splatoon 2 , Super Smash Bros Ultimate. Il avait aussi énormément d’enfants qui voulaient tester le très attendu Pokémon Epée / Bouclier, mais il y avait des queues de malade pour avoir une prise en main. Il y avait Luigi’s Mansion 3, un hit très attendu pour cette fin d’année.

Du côté de chez Playstation, il y avait aussi une compétition Monster Hunter World. Pour cette occasion j’avais revu des producteurs du jeu qui étaient de passage et que j’avais rencontré deux ans auparavant. D’ailleurs, ils se sont souvenus de moi avec Song et Alice. Il est important de noter qu’il y a une grosse communauté sur Monster Hunter depuis des années et que le tournoi avait pour but de mettre en avant l’extension du jeu Iceborne, qui venait a peine de sortir. Il y avait aussi des tournois de Street Fighter 5 en s’inscrivant online.

Il y a eu un jeu de piste très sympa. En recherchant tous les QR codes du secteur Playstation, vous pouvez débloquer des participations pour un concours. Pour cela, il fallait visiter tous les stands des jeux du PlayStation et scanner. J’ai pris plaisir à tous les récupérer. Certains sont évident à trouver et d’autres bien caché et coriace à localiser.

Durant le mercredi de Paris Games Week, il y avait la présence de Hideo Kojima. Cela fait bien des années qu’il n’est pas repassé en France depuis Metal Gear Ground Zeroes. Il est revenu spécialement pour faire la promotion de Death Stranding. Malheureusement, il n’y a pas eu de dédicace, mais on pouvait faire une photo avec lui et avec Yoji Shinkawa. Il y avait même des cosplayeurs qui sont déplacés très loin pour le rencontrer. De plus, j’ai fait une vidéo très sympa avec eux, que j’ai diffusé sur mon Twitter en mentionnant Kojima. cette vidéo l’a interpellé en faisant un RT. Non seulement il était au courant, mais en plus il a pu les voir de haut du Playstation VIP. Cette rencontre a été magnifique pour les cosplayeurs, venant de Belgique pour le rencontrer.

On pouvait aussi tester Final Fantasy VII Remake. Dans un somptueux décor issu du jeu, on pouvait se prendre en photo avec l’épée de Cloud et le pistolet de Barrett. Les accessoires pèsent au minimum plus de 10 kg sont bien réalisés et fidèle au jeu.

Chez Bandai Namco, je voulais au moins faire pas mal de tournoi sur Tekken 7 et sur Soul Calibur VI. J’étais extrêmement motivé, voire chaud bouillant, pour casser les dents aux visiteurs de Paris Games Week avec mon Kuma correct et un Cervantes potable
Ça doit être le stand où je me suis bien amusé je voulais avoir un peu de challenge.

J’ai pu remporter le tournoi Tekken 7 avec mon Kuma mais j’ai lamentablement perdu pour la partie Soul Calibur VI. Il faut dire cela fait longtemps que je n’ai pas joué à ce dernier. Pour la partie à Tekken 7, je me suis bien déchaîné comme pas possible, j’étais content d’arriver en final et avoir gagné quelque chose. Si les visiteurs veulent prendre du bon temps pour s’amuser sur un stand, il fallait passer chez Bandai Namco car c’est bien convivial.

Je suis aussi passé sur le stand Omake Books qui présentait son catalogue. J’ai même pu avoir Florent Gorges avec qui je m’entretiens par mail pour les communiqués presse.

Je ne sais pas pourquoi aussi, mais je voulais vider mes placards avec ce que j’avais récupéré venant de tous mes passages en salon. J’ai pris un gros sac et j’ai fait une sorte de tirage au sort seulement pour les exposants et quelques amis. Comme ça, cela m’a permis de vider mes placards et cartons. Il y a avait un peu de tout : ça va du t-shirt ou lithographie et plein de petits trucs qui traînent chez moi. Normalement, c’était destiné à des concours et puis je me suis dit que c’était pas mal pour faire plaisir aux gens. De plus, j’avais fait pas mal d’impressions de la dédicace Death Stranding que j’avais eu à Gamescom. Au départ, je pensais que ça serai assez mal pris (pourtant ça partait du bon sens) et au bout du compte, tout est parti dès le premier jour. Je l’ai fait parce que je voulais faire plaisir aussi aux gens qui n’avaient pas eu la dédicace et ça m’a rien coûté avec de la bonne qualité d’impression venant de mon original.

J’ai pu aussi revoir asroth, qui m’a dédicacé ses prints, avoir un Nintendo Game Pack collector de 1989 et un t-shirt Blacksad.

C’est aussi un plaisir de faire une partie de Let’s Sing avec mes confrères Bloggueur. Qu’est-ce qu’on s’est bien marré d’ailleurs 🙂
C’était l’idéal aussi de revoir toute l’équipe de Koch Media au complet.

Il y a une activité que je ne savais pas du côté de Paris Games Week junior. Un jeu de piste consistant à se faire tamponner un parcours sur certains stands, afin de récupérer une médaille dédiée à la dixième édition. Tellement beau et magnifique, que je considère comme le meilleur goodie PGW que j’ai trouvé.

Il y avait une soirée dans un restaurant japonais à volonté avec tous les blogueurs et des amis. J’ai pris plaisir à revoir énormément de monde. C’était cool.

Dans les personnes que je voulais rencontrer, il y avait aussi Jonathan, qui représente le fan-club non officiel de Playstation. Je devais lui filer un passeports Playstation de 2010. je l’avais rencontré dans un forum en réagissant à un de ces posts.

On m’a montré le stand Out Run qui était bien planqué. Il y avait aussi la borne que vous pouvez tester. Il est important de noter que cette borne est le fruit de nombreux mois de restauration. En effet, le projet arcade via le youtubeur Back In Toy, qui est un grand fan de cette licence, a montré son intérêt en impliquant de nombreuses personnes sur le projet. Même le créateur du jeu, ayant vu cette restauration, a félicité l’équipe. Il y avait même des manettes custom venant du jeu.

Il y avait un stand chez Made in France qui m’a vraiment impressionné : c’est celui de d’Asobo A Plague Tale. Dommage que je n’ai pas encore eu l’occasion de jouer pour apprécier la beauté du Stand.

Il y avait un cosplayeuse très sympathique qui s’est prêté au jeu de la photo.

Pour boucler Paris Games Week, J’avais demandé à Song de m’aider pour faire une vidéo très spéciale commémorant mes passages à ce salon depuis son ouverture. Depuis des années et sans interruption, je prends toujours un plaisir de parcourir les allées des stands et de découvrir de nouveaux jeux . Grâce à ce salon, j’ai pu rencontrer énormément de personnes liées à l’activité qui m’a ouvert énormément des portes. Il n’y a pas eu un moment où je me suis dit que je ne pouvais pas louper une année. De 2010 à 2011, je suis venu en tant que visiteur. Ce n’est qu’à partir de 2012 que j’ai pu rentrer en presse / blog. Depuis 2012, j’ai pu connaître un autre côté du monde du jeu vidéo dans le côté presse, c’est un milieu qui est très intéressant qui m’a permis d’être là où je suis actuellement. Cela m’a permis d’avoir des opportunités auxquelles je ne pensais pas les avoir depuis 2010.

J’ai hâte de voir ce que 2020 va apporter à Paris Games Week pour les 10 ans de salon avec les sorties de PS5 et Xbox séries.