[Test] Marvel’s Spider-Man

Depuis l’E3 2016 que nombreux fans de l’araignée attendent de pied ferme ce Spider-Man et le voila qui débarque enfin pour la rentrée 2018. A t-il sidéré les joueurs ? Réponse ci-dessous. Merci à Playstation France pour l’opportunité du test.

Pendant près de 20 ans, Spider-Man a traversé des mondes ouverts sur divers systèmes sous le drapeau d’Activision ou combattu ses ennemis dans des jeux d’action classiques. La nouvelle aventure de l’homme araignée n’est pas exclusive à la PS4. Avec Insomniac Games (Ratchet & Clank, Resistance), il y a aussi un studio derrière le développement, qui sait comment acquérir de nouvelles facettes à partir de concepts classiques. Voyons voir si Peter Parker peut atteindre une nouvelle forme.

Insomniac s’abstient de raconter pour la énième fois l’histoire de Spider-Man ou son alter ego civil Peter Parker. Au lieu de cela, avec une transition en douceur entre les cinématiques et le jeu, vous êtes directement au cœur de l’action, où Spidey s’organise depuis huit ans. Plus précisément: ils se montrent tout de manière intuitive à travers Manhattan, sur le chemin de la première que vous voulez arrêter des escrocs , le mieux connu sous la forme de Wilson « Willy » Fisk comme Kingpin. L’astuce pour renoncer aux origines a des effets positifs ici. Non seulement, parce que maintenant en fait tout fan-moitié intéressé doit savoir que Peter a été mordu par une araignée génétiquement modifiée et il a augmenté en raison de la mort violente de son oncle au combattant du crime. Mais surtout, parce que vous pouvez dramaturgiquement égaler le plein régime. Le rythme est maintenu sur trois actes et un total de 28 à 35 heures (selon les tâches secondaires) pour la finale passionnante. Ici, Insomniac a travaillé en étroite collaboration avec Marvel pour créer les personnages et l’histoire principale. Une mise en scène et pris en charge par un script vraiment bon et avec un protagoniste virtuel convaincant, un tour de force est brûlé ici à l’histoire de base, qui contenait aucun problème à se classer dans le courant « Cinematic Universe ».

Les moments calmes alternent avec le dramatique, bien sûr, l’action n’est pas négligée et est captée en partie pompeuse. En outre, le fait que les éléments ou séquences essentiels de l’histoire soient plus ou moins liés aux premières actions de la chasse de Spider-Man à Kingpin est un gimmick très réussi. On y retrouve aussi les nombreuses personnes que  Spider-Man a cotoyé comme Mary Jane Watson (MJ), Harry Osborne, ou Tante May. Que Insomniac ait le plein soutien de Marvel dans la conception d’un “propre” Spider-Man, se reflète également dans le costume très spécial qu’il porte et qui est (jusqu’à présent) uniquement dans le jeu. Néanmoins, il existe de légers points de contact avec l’univers du film: les yeux du masque Spider peuvent avoir des tailles similaires à celles que porte Tom Holland en tant que Peter dans Spider-man HomeComing ou Avengers: Infinity War. En outre, Insomniac semble avoir également regardé les films de Sam Raimi avec Tobey Maguire, ainsi que des citations ou des arcs.

Dans la mécanique qui ont accompagné l’un du début à la fin, d’une part montre l’expérience que Insomniac a acquis comme expérience de leurs précédents jeux, on a un Spidey à travers la jungle urbaine de New York passant de Central Park à la Statue de la Liberté. Le fait qu’il ne soit possible de se balancer plus haut que dans les bâtiments voisins augmente le “réalisme” de ce type de mouvement, qui occupe plus de 97% du temps. Des mouvements spéciaux ultérieurs sont ajoutés pour augmenter la vitesse de rotation et traverser plus rapidement le parcours de grande hauteur de la Big Apple.

Spider-Man nous revient dans ce open world qui a tout pour plaire. Dirigez l’homme araignée dans une ville est un régal pour les yeux. On a tellement de choses à faire que le joueur en aura pour son argent pour explorer à 100%.  Insomniac Games a frappé fort et a pu montrer que Spidey est encore présent dans le monde du jeux vidéo ! Ce nouveau volet va séduire tous les joueurs que les fans  à toutes ages ! Les plus acharnés s’amuseront surtout avec le mode photo qui est vraiment trop classe et on en a plein les mirettes ! A noter que toutes les photos de ce test ont été prises de ce mode photo 😉

Étiquettes : , , , ,