[Test] Remothered Tormented Fathers

Depuis mon intéressement à Remothered durant Paris Games Week 2017, un test a été effectué depuis sa sortie sur Steam.

Les événements de l’histoire du jeu sont liés à la mort tragique d’Arianna Felton, la femme de Richard qui a apparemment été dans un état catatonique depuis la disparition de Céleste, ainsi que le passé terrifiant du Dr Felton, la perte angoissante de sa fille adoptive chose dans la vie de Felton qui lui a donné une raison de vivre, mais est également devenu son cauchemar et le tourment. L’enquête de Rosemary l’amènera à croire que la disparition de la fille est une couverture pour quelque chose de terrible, une sorte de massacre. Elle commence à découvrir cela et un groupe de religieuses cloîtrées en rouge et un culte mort depuis longtemps appelé Cristo Morente pourrait détenir la clé pour découvrir ce qui est arrivé à Celeste et trouver des réponses à propos de Jennifer.

L’histoire reste malgré tout prenante et très intéressante, et nous pousse à connaître le passé de Mr Felton. Au final mise à part le fait qu’il y a toutes les composantes basique d’horreur, on veut savoir ce qui a poussé cet homme à commettre ses actes, comment ils les à exécuter et surtout pourquoi. Plein de question qui se pose au fur et à mesure où l’on avance dans l’histoire.

Au niveau de l’immersion, on ressent de manière visuelle et auditive la fatigue du personnage, bruit de respiration intense, la bouche en train de souffler. L’ost tu jeu est correct et colle bien à l’ambiance sombre du jeu, musique stressante lors des poursuites ou des phases cache-cache par exemple. En parlant de cache-cache, lorsque vous vous cachez dans une armoire, sous le lit ou autre, si l’ennemi commence à arriver près de vous, votre personnage commencera à dire des choses comme “ça ne peut pas être réel” “je ne veux pas mourir”. Et pour pousser le vice du stress encore plus loin, si le méchant monsieur est vraiment proche de vous, dans ces cas-là il vous faudra retenir votre souffle avec un genre de QTE à la souris afin de ne pas vous faire attraper.

Mais pas de panique si vous vous faites attraper, votre personnage peut se défendre avec divers objets défensif que vous pouvez ramasser, du style ciseaux, aiguille ou autre à utilisation unique. Dans ces cas-là un QTE sera nécessaire. Dans le cas où vous n’avez aucun objet de défense (limité à 1 dans ce que j’ai joué) et bien FUYEZ PAUVRE FOU, votre personnage peut esquiver l’adversaire ! Par contre en échange de stamina (me demandez pas où on peut voir l’énergie du personnage) en tout cas pour avoir essayé, j’ai pu esquiver 2 fois d’affilée dans un court intervalle après quoi j’avais plus d’énergie.

Sinon pour en revenir au objet, il est possible les améliorer via des objets “fixe” spécifique qu’on retrouve dans la maison et à utilisation limité également (3 de ce que j’ai pu constater), genre un bidon d’essence qui permet d’augmenter la puissance des objets, ou encore une bobine de fil à tricoter qui augmente le nombre d’utilisation des objets. Par contre attention, on ne peut avoir qu’une seule amélioration par objets. Il existe également une autre catégorie d’objets qui sont les objets de diversion, donc tous les petits trucs que vous pouvez lancer pour faire du boucan (je ne sais pas si ça fais quelque chose si on lance ça sur les ennemis) limité à 3 dans l’inventaire dans ce que j’ai pu tester. Par contre attention, si vous avez 3 objets de diversion dans votre inventaire, et que vous en prenez un 4 ème, celui-ci va disparaitre dans le cyber espace du jeu vidéo attention (je ne sais pas trop si c’est un bug ou quoi). Sinon pas de récupération de vie automatique, si vous vous faites frapper, votre personnage saigne, et respire très fort aussi à cause de la douleur, et pour restituer sa santé, le seul moyen que j’ai vue pour le moment c’est d’aller sur un point de sauvegarde, alors je sais pas trop si la vie perdu fatigue le personnage j’ai pas eu le temps de trop test.

Sinon comme tout bon jeu d’horreur il faudra farfouiller par tous en quête d’objet pour survivre et surtout pour trouver des indices, la base. Ne pas hésiter à faire des détours, prendre son temps à bien regarder les choses, pour le moment malheureusement je n’ais pas eu d’énigme à faire et je sais pas si le jeu en dispose (je pense sincèrement que oui, au vue des “indice” qui veulent parfois rien dire à eu seul en soit, que l’on trouve un peu partout) . À la place j’ai plutôt eu le droit du coup à la carte au trésor “j’ai cacher tel truc dans le four et l’autre dans la pendule”. Donc prendre bien le temps, parfois ça permet de trouver des objectifs secondaire c’est toujours ça de pris.

Dans sa globalité le jeu est bon, même très bon, c’est exactement ce que j’imaginais du jeu, histoire prenante, gameplay de bon jeu d’horreur où on est impuissant (ou presque) face à ses adversaires, des indices, des expériences qui ont mal tourné, les personnages au caractère intéressant. Superbe immersion combiné avec une assez bonne qualité graphique.

Étiquettes : ,