[Test] The Inpatient

Les Britanniques de Supermassive Games ont un talent pour les jeux d’horreur. Il y a environ deux ans, ils ont créé une bonne surprise sur PS4 avec Until Dawn et Rush of Blood l’année dernière était l’un des meilleurs jeux de réalité virtuelle du PSVR de Sony, ainsi que Hidden Agenda, jouable uniquement sur Smartphone ou Tablette via PlayLink. Pour 2018, ils récidivent avec The Inpatient prévu en tant que précurseur de Until Dawn, Le jeu se passe dans un hôpital psychiatrique sombre dans les années 50.  Merci à Sony pour m’avoir fourni un code pour le tester.

Le joueur est confiné à un fauteuil roulant et est interrogé par un médecin. Il doit choisir les réponses qu’il donne à l’interrogatoire avant que le médecin ne lui fasse une mauvaise injection. Le titre de VR rend le corps virtuel entier du joueur, qui parfois se remplit peu quand ses mains virtuelles sont liées, bien qu’il puisse déplacer son vrai librement. Une fois que les chaînes ont disparu, vous pouvez déplacer les bras virtuels avec les contrôleurs de mouvement libres et toucher.


Tous les personnages virtuels offrent des performances prêtes pour le film et en quelques minutes, le joueur se sent transporté à l’ancienne clinique. Alors il est conduit par un timide camarade de chambre à travers les murs sombres, qui veut s’aguicher d’une des infirmières et demande au joueur ses chances. Même l’influence des drogues simule le jeu en déformant délibérément la vue.

Plus tard, le joueur peut faire ses premiers pas avec ses contrôleurs Playstation Move. Avec ce dernier, il avance automatiquement et continuellement en appuyant sur un bouton. S’il veut se tourner, il pointe avec le deuxième contrôleur dans la direction appropriée et tourne au simple toucher d’un bouton par étapes agitées. Cela a fonctionné raisonnablement bien sans me faire mal au cœur. Le patient hospitalisé est censé durer environ trois heures et est un jeu d’horreur plus calme et atmosphérique que vous pouvez espérer.

Étiquettes : , , , ,