[Game Over] Resident Evil VII Gold Edition

Pour mon dernier Game Over 2017 , je boucle celui de Resident Evil VII Gold Edition. Le support joué est sur PS4 en mode Normal.

Juillet 2017, (approximativement 4 ans après les événements de Resident Evil 6 dans la ville fictive de Dulvey en Louisiane au sud des Etats-Unis, un homme nommé Ethan Winters est à la recherche de sa femme, Mia, disparue maintenant depuis plus de 3 ans. Ses recherches finissent par le conduire vers une plantation abandonnée, où il finit par retrouver sa femme retenue prisonnière dans une maison apparemment abandonnée elle aussi. Cependant, Ethan va très vite être attaqué, et il fera la rencontre de la famille Baker, une famille étrange et dangereuse.
Ce Resident Evil Gold Edition regroupe le jeu principal en plus des DLC Vidéos Interdites vol.1 et 2, ainsi que les DLC gratuits End Of Zoe et Not A Hero. Ce Game Over va se consacrer à ces DLC très attendus.
Pour ma part, je l’ai touché à 25e à la Fnac au lieu de 49e partout. Le prix total des DLC étant de 20e sur le store, pour 5e de plus ,j’ai pris la version physique.

Not a Hero marque le retour d’une des figures emblématiques de la saga et vétéran du BSAA, Chris Redfield. Se déroulant après la terrifiante aventure vécue par Ethan Winters dans RESIDENT EVIL 7: BIOHAZARD, Not A Hero propose une expérience nouvelle dans la peau d’un des héros de la saga parti à la poursuite du vicieux Lucas Baker et qui doit faire face à une menace inédite. En tant que membre de l’organisation Umbrella, Chris, épaulé par son équipe, doit mettre en place une stratégie pour contrer ce nouveau péril. Résoudra-t-il une fois encore le mystère de cette épidémie et se sortira-t-il des pièges qui l’attendent dans les recoins sombres et visqueux de la plantation Baker ?

En incarnant le soldat Redfield, on passe d’un survivor horror à un action horror.  Avec un arsenal de folie , Chris est prêt à en découdre de ces ennemis sans trop de difficulté contrairement à Ethan qui doit survivre. Tout au long du jeu, on doit chercher les soldats détenus par le cinglé Lucas Baker et se mesurer contre de nouveaux monstres. Bouclé en moins de deux heures avec un scénario assez linéaire, on prends quand même plaisir à revoir Chris mais d’une nouvelle façon de l’incarner.

End of Zoe constitue un épisode bouleversant de la saga Resident Evil 7 biohazard où on peut pouvoir découvrir le sort réservé à Zoé. Dans ce chapitre, on incarne un mystérieux forestier et doit affronter de nouveaux ennemis ainsi qu’explorer des zones marécageuses inédites. Cette personne est apparemment liée à la famille Baker.

Ce chapitre orienté défouloir . Ce fameux personnage use de ces mains et de sa force surhumaine pour se confronter à ses ennemis coriace .  Joe, le mystérieux forestier, doit se mettre à la recherche de Zoé et il doit la protéger de tous les dangers jusqu’à donner sa vie pour elle. Limite entre l’infiltration et la tactique, braver contre les ennemis sans armes restera une prouesse digne d’un super héros. Avec un scénario plus intéressant que Not A Hero, on apprends plus de chose sur ce qui se passe du coté de Zoé.  Après un boss énormément coriace ( j’ai du baisser la difficulté après avoir recommencer 10 fois) J’en viens à bout avec 749 coups de poings mais quantifiable en moins de deux heures comme pour l’autre DLC.

Après tout, Resident Evil VII Gold Edition n’est juste un pack regroupant ses DLC avec le scénario de Resident Evil VII. Il reste un réchauffé pour ceux qui ne l’ont jamais eu en main. Mon seul regret étant de ne pas avoir eu de Playstation VR pour mieux profiter de l’ambiance maléfique de ce Resident Evil.

Étiquettes : , , ,