[Compte Rendu] Paris Games Week 2017 chez Playstation

Après de long mois d’absence me revoilà pour vous parler de la PGW17 et plus particulièrement du stand Playstation (ayant travaillé durant cette période je n’ai pu y aller qu’un seul jour et en tant que visiteur classique, donc aucun accès presse). Bref, nous revoilà donc pour une nouvelle PGW qui s’annonçait plutôt bénéfique pour Playstation après des annonces à l’E3 ayant extasié les joueurs pour l’année qui va suivre.

Premières observations en arrivant sur le stand, c’est que les classiques sont encore de retour :

Fifa 18 qui nous revient encore et toujours, les joueurs ont pu s’en donner à coeur joie sur des bornes libres d’accès.

Call of Duty WWII, la licence que je ne présente plus n’était accessible que par file d’attente et n’étant pas fan de la licence je ne me suis pas attardé dessus.

Pour NBA 2K18, malheureusement je ne suis pas fan non plus de cette licence, je vous laisserai donc consulter nos confrères de vous faire un avis dessus.

Gran Turismo Sport, accessible ici sur le stand, vous pouviez y jouer devant tout le monde confortablement installé dans un siège pour des sensations plus réalistes. Le jeu est également jouable en VR à la maison et l’ayant testé je peux vous garantir que le sensations sont au rendez vous lorsque vous vous prenez un mur.

Des expériences VR étaient également disponibles sur le stand dont une concernant la série Stranger Things qui ne vous est certainement pas méconnu, cependant n’ayant pas eu d’accès presse, je ne me voyais pas faire une longue attente pour essayer la VR.

Destiny 2, la licence de Bungie Studios et éditée par Activsion qui nous avait garantie dix ans de mise à jour et de nouveaux contenus, en arrive à sa quatrième année. Grande nouveauté du côté de cette licence c’est que le jeu sortira aussi sur PC alors que le premier opus n’était réservé qu’aux consoles next gen. On pourra donc espérer un afflux de joueurs PC sur le jeu vu les bons retours du premier volet de 2014.

Star Wars Battlefront II, là encore du Electronic Arts au rendez vous avec une suite du premier Battlefront sorti en 2015 dont les avis avaient été mitigés. Contrairement au précédent opus, dans celui nous pourrons incarner les héros des trois ères de Star Wars, ce qui aura de quoi ravir les fans. Espérons tout de même qu’EA ne nous gâche pas le jeu avec moult micro-transactions comme à leur habitude.

Shadow of the Colossus ne s’agit pas d’un nouveau jeu pour les néophytes qui ne connaîtrait pas, mais d’un remake du magnifique jeu de 2005 réalisé par Fumito Ueda, nous ayant sorti un magnifique The Last Guardian l’année dernière et son premier jeu, ICO, en 2002. La démo du jeu était disponible en accès libre sur le salon et je peux vous dire que je me suis donné à fond dessus. Démo similaire à celle de 2005 sorti dans Playstation 2 le magazine officiel (nostalgie quand tu nous tiens), mis à part le fait qu’en plus du premier colosse, le combat contre le treizième était aussi faisable. Les stratégies étant différentes sur les deux colosses, j’ai tout de même trouvé ça bizarre d’avoir choisi de mettre le treizième colosse en démo au vu de la difficulté de celui-ci. Gros changement concernant le jeu : le mappage des touche a été complètement refait et mis au goût du jour. Un grand chagrin pour moi, qui avait été habitué à sauter avec la touche triangle. Hormis cela, les graphismes sont magnifiques, la maniabilté est beaucoup plus fluide que le remake PS3 de 2011 et aucun aliasing n’a été aperçu lors de la phase de jeu, Sa sortie est prévue le 7 février 2018 et croyez moi que je serai là.

Et enfin on termine par la perle du stand et même du salon : Detroit Become Human.Le nouveau jeu de Quantic Dreams (Farenheit, Heavy Rain, Beyond Two Souls) proposait un énorme stand couvert avec une queue de parfois 2H30 pour pouvoir y jouer. Des figurants étaient spécialement « costumés » en androïdes pour l’occasion et certains apparaissent même derrière une vitrine afin de montrer leur côté marchandise dans le jeu.

La démo était la même que celle présentée à l’E3, c’est à dire la phase de la prise d’otage. On incarne donc l’androïde Connor, négociateur programmé, qui doit donc sauver une jeune fille prise en otage par l’androïde d’appartement et qui menace de se jeter dans le vide avec elle après avoir abattu son père et un agent de police. Nous avions le choix de procéder directement aux négociations avec l’androïde et tenter de sauver la fille ou alors d’inspecter l’appartement et d’augmenter nos probabilités de réussite aux négociations. Après avoir fouillé en recoin l’appartement, analysé tous les indices et parlé avec le chef de la brigade humaine se chargeant de la situation, je suis arrivé à environ 75 % de réussite pour les négociations. Je suis donc sorti sur la terrasse afin de commencer le sauvetage, tout s’est très bien passé, malgré une ou deux fausses notes, je suis arrivé au 100 % de réussite assez facilement. Seulement voilà, après avoir relâché la fillette, l’androïde preneur d’otage se fait abattre par la brigade d’intervention et lâche un « Tu m’as menti Connor » juste avant de s’éteindre. J’ai donc réussi cette prise d’otage mais par cette dernière phrase, on voit bien que le jeu intégrera tout comme ses prédécesseurs des choix moraux remettant en cause notre manière d’agir au cours des différentes situations.

Étiquettes : , , , , , , , , , , ,