[Visionnage] Silent Hill Revelation

Un film que j’attendais de pied ferme avec Les Mondes De Ralph pour cette fin d’année. J’ai pu voir l’avant première de Silent Hill Revelation.

Tout s’est passé au Gaumont Opéra Capucines. En collaboration avec Immersion Studios chargé de l’animation de cet évènement avec de nombreuses nurses sexy démoniaques. J’ai pu y assister pour ravir le fan que je suis de la saga Silent Hill en jeu vidéo. Si vous êtes fan de ma page Facebook, j’ai pu en faire circuler une preview en attendant que je le prépare et le combine avec l’évènement de mercredi situé aux Forums des Halles.

Bon revenons à la trame du film.

Heather Mason ressemble à une fille normale mais elle est angoissée et tourmentée par des cauchemars qui la terrifie. Elle déménage très souvent avec son père sans trop savoir ce qui se passe. Toutefois, quand elle va tenter de sauver celui qui la protège durant toute sa vie, des souvenirs enfouies dans sa mémoire vont donner une réponse : retourner à Silent Hill.

Pour mieux comprendre le film, il faut bien sur avoir vu le premier du nom puisque celui la fait suite. Mais pour ajouter plus de piments pour mieux suivre ce Silent Hill, il fallait surtout jouer au Silent Hill 3 puisque ce film s’inspire de sa trame principale. Dès son annonce, j’étais super bien enchanté d’avoir entendu la suite prévue.

Juste dommage que celui la n’a pas été réalisé par Christopher Gans. Il a été réalisé par Michael J Bassett (Solomone Kane, Wilderness) Coté esthétique, tout est bien respecté par rapport à l’ambiance de l’univers de Silent Hill donc j’ai rien à y dire la dessus. Le bestiaire comme des nurses diaboliques, Pyramid Head et d’autres monstres reviennent encore pour donner un charme horrifique. Pour l’histoire, juste à connaitre le Silent Hill 3 suffira en grande partie et le reste est fignoler par les scénariste du film. L’univers malsain et complètement dérangé ne manque pas à ce volet.

Moi qui a bravé le jeu vidéo Silent Hill depuis le premier du nom, je m’attendais à une meilleure transcription de ce Silent Hill sur grand écran. Déjà que j’ai trouvé celui de Christopher Gans vraiment attirant et très intriguant, celui de Michael J Basset me fascine pas pour autant. Peut être que certaines scènes ne m’ont pas vraiment satisfaites, peut être que la fin me laisse sans réponse, peut être que j’étais pas sous le charme de la miss Adelaide Clemens qui m’a pas convaincu en revêtant la tenue de Heather Mason…. Bref, je préfère de loin le premier du nom.{jcomments on}

Bon cependant, je ne vais pas vraiment cracher sur ce Silent Hill Revelation. Les adaptations cinématographique des Silent Hill sont de loin les meilleures transpositions venant d’un jeu vidéo. Parce que des adaptations foireuses, y en a eu assez :/ comme pour Resident Evil par Paul WS Anderson qui nous pond toujours de la médiocrité sur ce qu’il adapte.