[Cosplay] Interview – Jack Raiden

Pour le quatrième interview : Jack Raiden. Il est le premier cosplayeur interviewé 😀

Présente-toi :

==>

Cosplayer: Farreh Fouad
Pseudo: Jack Raiden
Age: 24 ans
Localisation: Marseille
Qualité: Président de l’association LEAGUE OF REPLICA
Cosplayer depuis: Japan expo 2007

Quelles sont tes domaines de loisir (anime/ jeux vidéo / cinéma) ?

==> Je suis autodidacte dans tout ce que je fais, c’est pour cela que mes activités et loisirs sont variés je pratique plusieurs sports régulièrement tels que Le Taekwondo, La boxe mais je pratique également des sports extrêmes tels que le roller agressif et le Trickz. En ce qui concerne les loisirs artistiques je dessine depuis mon plus jeune âge ce qui m’a un jour amené à concevoir des costumes en cosplay. Il m’arrive également de jouer du Piano de temps à autres même si mon niveau reste celui d’un autodidacte.

Quelle est ta motivation et ton dévouement dans le milieu Cosplay ?

==> Ma motivation de base était juste le Fun, depuis tout petit j’ai toujours voulu un déguisement de manga mais je ne l’ai jamais eu, un jour je me promenais dans un marché à l’âge de 8 ou 9 ans et j’ai aperçu une boite dans laquelle il y avait le déguisement de Songoku, j’avais les yeux qui brillaient et je n’ai pas attendu longtemps avant de demander le prix, malheureusement pour moi une dame était en train de l’acheter à ce moment même ^^. J’ai donc grandi sans avoir jamais eu l’occasion de me déguisé en mon personnage préféré de manga à cet âge là. Puis il y a de cela quelques année j’ai appris que certaines conventions existaient, des conventions dans lesquelles même les adultes se permettaient de se déguiser en personnages de manga sans pour autant avoir l’air puériles et immatures, puis vous connaissez la suite ^^.
Ma seconde motivation est de me prouver à moi même et de prouver aux gens grâce a notre association LEAGUE OF REPLICA, que tout ce que l’on voit au cinéma en matière de costumes est l’oeuvre d’êtres humains et non de génies inégalables, de montrer qu’avec un peu de volonté on peut obtenir d’aussi belles choses que les originales.

Comment réagis ton entourage sur tes activités Cosplay ?

==> Eh bien mon entourage proche ne me fait aucune remarque en particulier, même si on ressent une certaine incompréhension de leur part. En effet certains ne comprennent pas pourquoi je me donne tellement de mal dans un domaine aussi inutile. (inutile selon eux bien sûre).
Je réponds à cela que c’est moi qui ne comprends pas que certains se donne autant de mal dans des domaines qu’ils n’apprécient pas et puis prétendent vivre lorsqu’ils donnent de leurs nouvelles.

Quelle ta méthode de gestion d’une prestation (exploitation de l’espace, musique, etc)

==> Le plus souvent je pars avec une idée de groupe, j’évalue ensuite les participants (personnages incarnés), puis je fais un scénario en rapport avec le nombre et le types de personnages s’il y a des clans ennemis par exemple. une fois le scénario bouclé je choisis des musiques qui viendront se greffer sur une base de temps chronométrée et une fois le montage fini nous en profitons pour nous voir quelques fois dans le mois pour répéter nos prestation.
En cas de non possibilité de répétition groupé j’envoie le scénario et la musique à tous les participants en expliquant avec détail chaque entrée de personnage, puis nous répétons le jour J avant le concours.
En ce qui concerne la gestion de l’espace cela se fait par l’expérience en concours.

Prestation solo ou groupe ?

==> Je préfère favorise les prestations de groupe qui sont plus riches et plus intéressantes visuellement. Je ne participe en solo qu’avec des costumes que je sens capable de battre les autres participants.

Comment tu trouves l’ambiance derrière la scène ? Compétition rude ?

==> Etant dans le monde du show depuis bien avant mes débuts en cosplay il m’est arrivé de passer sur scène à de nombreuses reprises pour des démonstrations de trickz d’arts martiaux et de capoeira donc j’ai pris l’habitude et appris a gérer mon stress. Mais je sens néanmoins les cosplayers dans un état d’esprit compétitif, ce qui est normal sinon ils ne seraient pas dans les coulisses ^^.

Première impression pour le premier passage sur scène?

==> Mon premier passage sur scène en tant que cosplayer a été assez sympas pour moi et j’en garde une très bonne impression je suis monté en Ichigo kurosaki de la série Bleach et étant masqué je ne ressentais aucune pression. Les personnages masqués sont les plus faciles à cosplayer car on n’a moins peur du regard des gens on se sent en sécurité ^^.

{youtubejw}AwsMapOIAf4{/youtubejw}

Quelle est le budget alloué (le costume le plus cher / moins cher) ?

==> Le moins chère des costumes que j’ai eu à fabriquer aujourd’hui et il est encore en cours de fabrication est le Spiderman Symbiote.
En effet celui ci m’a couté en tout et pour tout 30€  (15€ de tissus Lycra et 15€ de peinture 3D) à la fabrication car avec l’expérience j’ai retenu certaines leçons que mon premier costume de Spiderman rouge et bleu m’a appris (costume m’ayant couté près de 150€).
C’est d’ailleurs le cas pour tous les MASTERS, ou prototypes. Les premières versions même si elles sont les moins belles reviennent le plus chère.
Mon costume m’ayant couté le plus chère est Ironman, ce dernier étant très gourmand en Plastazote, résine et peinture. Il aura pas fallu moins de 450€ pour en venir à bout.

Quelle est ta matière d’œuvre? (tissu, matériel)

==> Etant donné que je cosplay toujours des Héros de Comics et de jeu vidéo les principaux costumes sont soit en Combinaison de Lycra soit en Plastazote qui est une mousse dense très résistante, légère et thermo-formable. Suivant le costume ou l’armure je peux également utiliser de la résine et du mastic de finition auto.

Comment t’y prends-tu pour l’élaboration du projet : temps consacré, étude, etc

==> Je ne suis pas le meilleur exemple car je travail selon mon humeur, un costume comme Spiderman qui ne me prendrais normalement que 4 jours de réel travail, je le fais trainer pendant au moins un mois hahaha ^^.
Ironman par contre m’a pris 3 mois de boulot intense là ou j’en aurait pu en utiliser que 2. Mais bon cela fait partie d emon caractère, je n’aime pas que ma vie soit submergée par le travail et que cela devienne une obsession.

As-tu besoin d’aide extérieur?

==> Eh bien parfois oui, pour coudre les combinaisons que je découpe par exemple je confie la tâche à une très bonne amie cosplayeuse dont le pseudo est Maka Albarn, elle m’a sauvé la mise plus d’une fois. Puis parfois j’ai aussi besoin qu’une autre personne porte ma combinaison afin que je puisse travailler dessus volume tendu merci à Yuta Sawada pour ça ^^.

Quelle est ta spécialité ? Accessoire, coudre, idée

==> J’essaie de ne pas me spécialiser car la spécialisation entraine un gros handicap lorsque l’on franchis les bornes de notre spécialité, il est vrai que je travail beaucoup avec du plastazote pour les armures mais j’essaie également petit à petit d’apprendre à coudre afin que mes projets cosplay ne soient pas limités par mes aptitudes.

Comment vois-tu le succès de ton cosplay ?

==> Le premier succès doit venir de soi même pour convaincre les autres il faut d’abord se convaincre soi même, on travaille sans relâche sur son costume et au moment ou le résultat nous convient on sait qu’il conviendra aux autres. Le but n’étant pas d’être le meilleur cosplayer du monde mais juste de donner vie à son personnage de façon crédible pour tout le monde.

Comment réagis tu quand tu vois une personne qui a fait le même costume que toi?

Premièrement j’irais l’embêter en lui soufflant derrière le dos un truc du genre « imposteur » ou « il ne peut y en avoir qu’un » pour rigoler, ce qui a pour effet de briser la glace puis nous discutons de nos costumes en se donnant des conseils.

Quel est le nombre de costume porté par convention/par jour ?

==> Tout dépend de la durée de la convention et de sa localisation, si c’est une GROSSE convention, et qu’elle dure 3 jours et qu’elle se trouve a 800km de chez moi je n’emporterais que de légers costumes ou peut être un seul gros. Mais si celle ci se trouve à deux pas de chez moi je peux me pointer avec 3 costumes aussi gros les uns que les autres. ou un seul pour 3 jours tout dépend on ne peut pas clairement répondre à cette question.

Comment détermines-tu tes projets cosplay ?

==> Ce n’est pas difficile pour moi, je vise de plus en plus haut afin de jauger mes aptitudes et mon niveau, il me suffit juste de croiser une image d’un personnage qui me plait et que je connais un minimum pour le cosplayer. Je dis « que je connais un minimum » car il est important de choisir des perso que nous connaissons et que nous saurons faire vivre.

Quel costume auquel tu puisses en être fier/ le plus mauvais ?

==> Mon costume le plus mauvais je disais que c’est Ichigo Kurosaki version Shikai, même si celui était réussi selon les dires il s’agissait d’un cosplay acheté.
Mon costume dont je suis le plus fière est pour le moment Ironman mais cela ne saurait durer jusqu’à l’arrivée de mon Dark Knight ou de mon Spiderman Symbiote.

Le costume que tu aimeras porter alors qu’il est impossible à faire?

==> Euh……… Je crois que j’ai dit plus haut que j’oeuvre pour une association qui a le but de prouver que rien n’est impossible à reproduire hahahaha ^^.
Mais pour jouer le jeu disons que je choisis……. BUMBLEBEE de Transformers

Se laisser diriger par son photographe
==> Bien sur si celui ci veut des photos pour lui je ne vais pas lui casser son délire lol.

Suggérer des poses

==> Oui toujours, très important et rend toujours bien lors d’une séance de shooting.

Connaitre son personnage

==> Très important, le shooting est une histoire de compromis, le photographe fait son boulot, le cosplayer apporte la finition au boulot du photographe.

Adaptation de l’endroit selon personnage

=> Toujours, afin que la photo ne soit pas « gratos », il faut que la photo soit prise et qu’elle ai une certaine valeur artistique, il faut toujours essayer d’adapter le décor en fonction du personnage, vous imaginez un superman devant un stand Hello kitty? maintenant imaginez la même chose avec un superman shooté par un photographe en extérieur avec une vue plongeante, le héros regardant l’horizon, une jambe sur une marche surélevée et la cape au vent….. ça change tout de suite le travail du photographe ^^.
Autres regards

Comment est ton regard sur le cosplay mondialement ?

==> La France commence à peine à comprendre ce qu’est le cosplay, le reste du monde ayant une source qui fait partie de leur patrimoine comme les américains et leurs comics ou les japonais et leurs mangas, ils peuvent davantage s’exprimer sans avoir peur du regard des autres.

Quel est le niveau en France, selon toi ?

==> Si l’on se compare au reste du monde on peut se considérer comme étant au juste milieu, les Japonais dominant, les américains les suivent de près et nous nous sommes peut être à notre ère de débutants ^^.

As-tu des ambitions d’élargir les horizons ? destinations ?

==> Oui bien sure, avec l’association LEAGUE OF REPLICA je compte donner une autre dimension au cosplay, lui donner une âme plus vivante, et laisser s’exprimer les oeuvres des cosplayers à travers des courts métrages et autres activités de groupe.


Quelles sont les erreurs auxquels tu préviendrais à un cosplayeur?

==> Attention au choix de vos perruques ^^

En effet c’est ce qui choque le plus, trop de mauvais choix de perruques, il ne faut pas oublier que le perso est crédible dans le manga car ses cheveux ne sont pas choquant de leur couleur vive car les couleurs utilisées dans tout le manga sont adaptées de telle façon à ne pas créer le contraste, de même pour le choix des couleurs des costumes. Il faut s’imaginer si le personnage existant avec un décor réel, celui de notre propre monde, il n’aurait certainement pas les cheveux orange fluo, mais plutôt un roux naturel. un rouge vif peut être remplacé par un bandeau, afin de rendre votre costume crédible, il ne faut pas qu’il fasse tâche avec le décor et donner l’impression d’un mauvais montage, il faut choisir les couleurs et adapter les dimensions en effectuant quelques changements qui peuvent rendre votre costume magnifique.

Mille et une façons pour une bonne prestation

==> Ne pas avoir peur de surjouer, de grands gestes, n’oubliez pas que votre personnage n’est ni Français ni Humain, il faut surjouer sans avoir honte, et les grands gestes permettent au public le plus éloigné de mieux comprendre votre prestation.

Des conseils que tu aimeras donner à des débutants.

==> N’ayez pas peur d’acheter vos premiers cosplay, même si l’on vous dit le contraire cela ne représente rien de grave, il est important de d’abord s’imprégner de l’ambiance des conventions, le reste comme l’envie viendra tout seul. Seulement avec ces premiers cosplay achetés vous ne pourrez pas vous inscrire aux concours.

Pose de photo

==> là aussi ne pas avoir peur de surjouer, certains vous diront que vous vous la pétez mais c’est là tout le but du jeu, on n’imite pas son personnage avec une pose en allumette les bras baissés et un sourire idiot.

Réaction vis-à-vis des autres cosplayeurs

==> Comme dans toute discipline il existe des cosplayers de bonne et de mauvaise foi malheureusement on n’y peut rien.

Meilleur convention pratiquée ?

==> Japan expo Paris éditions 2007, 2008, actuellement cette convention devient trop commerciale pour moi, les cosplayers ne sont plus autant estimés.

Les dangers en convention

==> Le plus gros danger est de mourir d’une maladie qui s’appelle la Faim ou d’une crise cardiaque, car les prix pour manger sont choquants pour les yeux des non habitués MDR.

Voilà c’était Jack Raiden Président de l’association LEAGUE OF REPLICA, et je remercie mon ami Marc de m’avoir sélectionné pour son interview.
Ne vous prenez pas la tête cosplayez comme vous voulez et ne faites pas attention aux mauvaises langues, vivez le moment présent peu importe votre niveau. ^^ {jcomments on}