[Compte Rendu] Paris Games Week 2018 – Mode Visiteur

Pendant Paris Games Week 2018, je me suis bien amusé 🙂 Après pleins de défis et de rencontres, en passant par ma chasse des goodies et une balade des environs du salon, on va passer en mode visiteur.

Sur chaque stand , je me suis amusé à faire des délires. Je suis même passé voir des potes qui géraient les stands Shadow of The Tomb Raider et celui de Fortnite.

Un seul stand visé , son défi journalier. Le seul bémol étant que je n’ai pas pu être présent le dimanche par rapport au concert Metal Gear. Pour cette année, je me suis concentré sur le stand Life Is Strange 2 qui m’a bien inspiré.

Chez Fun Radio, j’entends un son que j’aime bien : la musique de tekken 7 avec un défi. Pour pouvoir y jouer, il fallait faire la queue et défier quelqu’un. Le gagnant repartait un goodie du stand. Mon Kuma a eu raison de mon adversaire et aussi sur le présentateur. J’ai même filé le lot que j’ai gagné à celui qui a osé me défier.

Par rapport à mon planning prévu, je voulais rencontrer des personnes.Ma rencontre avec Paul Cuisset a été une très bonne joie. Cela fait des années que je guette ce monsieur depuis mes passages en convention. Je tiens beaucoup à remercier Microids pour l’avoir inviter. Étant jeune, j’avais connu son travail depuis ces jeux Flashback et Fade To Black. A chaque fois qu’on parle de ces jeux, j’ai un regard admiratif de l’aventure de Conrad que je suivais depuis mon enfance.


Ayant enfin pu avoir le privilège de cette rencontre, c’est comme saluer une légende dans le jeu vidéo français. De pouvoir discuter de tout et de rien et de ses futurs projets sur Conrad Pour l’occasion, j’avais ramené mes exemplaires suivants et quelques autres support que j’ai trouvé chez Ordi Retro et à Gamescom 2018.

J’étais au courant de l’interview de Motohiro Okubo sur la scène de Bandai Namco, je l’avais su via le twitter de Kayane. Ayant campé bien avant pour avoir une bonne place, j’avais pu être aux premières loges sans trop de bousculade. Après quelques minutes, une annonce d’un nouveau personnage DLC de Soul Calibur VI fait du bruit comme pas possible pour 2B de Nier Automata. Pour commémorer cette annonce, il y avait en guest star Yoko Taro et Yosuke Saito qui montent sur la scène pour présenter ce personnage qui rejoint le roster de SCVI . Ensuite, il y a une sélection du public pour permettre la rencontre exprès de tout ce beau monde avec en prime une dédicace spéciale sur le poster de 2B .
Sans le savoir, j’ai envié de nombreuses personnes dans mon entourage qui aurait voulu être à ma place ( faut dire que c’était secret défense que les personnes de Nier Automata passaient dans le secteur). De mon coté, j’aurai juste voulu rencontrer le producteur de SCVI .

Sur le stand Bandai Namco, il y avait quotidiennement des tournois Soul Calibur VI. Pour cela, il fallait être sélectionner dans le public par une personne qui vous donne un bracelet. Seulement 64 joueurs répartis sur 8 poules, il fallait remporter une poule pour être sélectionner dans les finalistes sur la grande scène. Mon Cervantes avait quelques combos venant principalement de Soul Calibur IV et je découvrais les coups de ce Soul Calibur VI au fur et à mesure des combats.

c’est la que je m’en sors pas trop mal. Sur les 5 tournois organisés, j’ai juste participé à 3. J’arrive deuxième à celui de samedi, je perds en poule durant la journée de lundi et je finis 8e durant le dernier tournoi du mardi. A chaque fois, je me fais sortir par le même joueur qui joue très bien Sophitia. Les gagnants des poules devaient disputer leurs matchs sur la grande scène Bandai Namco. Ces joueurs repartaient avec un t-shirt Soul Calibur VI très classe.

En passant sur le stand Street Fighter  (que je cherchais partout et que je trouve au dernier jour) il y avait des bornes de consoles contenant Street Fighter 30th Anniversary et Street Fighter V. J’avais discuté avec l’hôte du stand qui a voulu me défier sur un match. En remportant le match, je repars avec un Steelbook SFV que je n’avais pas dans ma collection.

Évidemment, c’était aussi le moment de revoir les potes et confrères sur place. Beaucoup de rencontres avec certaines personnes qui m’ont reconnu depuis l’année dernière.

Dans l’ensemble, j’ai pu atteindre mes objectifs, encore mieux que je ne l’espérais. J’ai pu revoir les personnes que je voulais, rencontrer les créateurs/producteurs de jeu que je souhaitais vraiment. Avec les tournois auxquels j’ai participé, je me suis bien amusé en défiant les visiteurs de PGW.
En plus de cela, la chasse aux goodies était bien sympa et j’ai même pu en faire profiter à des amis, avec les doublons qu’il me reste, je vais préparer des concours à tout va sur mes réseaux sociaux.

Mon seul bémol étant que je n’ai pas pu aller le dimanche du salon par rapport au concert. Cependant, j’ai surtout profiter de mon nouveau smartphone Samsung Note 8 au lieu d’utiliser mon reflex. Cette expérience m’a daigné de tester pour savoir si je dois m’alléger de mon matériel photo ou d’avoir un meilleur smartphone pour pouvoir poster en live. Ce qui a  d’avoir des posts photo de meilleure qualité que via mon Samsung S4. A voir ce qu’il va se passer pour Paris Games Week 2019 et surtout pour fêter ses 10 ans de salon !

Étiquettes : , , , , ,